Q

by Serge Viau

/
  • Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

     $1 CAD  or more

     

1.
2.
3.
03:29
4.
03:41
5.
6.
7.
8.
9.
03:31
10.
11.
12.

credits

released August 22, 2016

Paroles & Musique : Serge Viau
Instruments & Voix : Serge Viau
Production : Visage Pâle

tags

license

all rights reserved

feeds

feeds for this album, this artist

about

Serge Viau Montréal, Québec

Serge Viau est musicien et écrivain. Il est né à Montréal, où il vit et travaille.

contact / help

Contact Serge Viau

Streaming and
Download help

Track Name: Oisive jeunesse
ici c’était l’ailleurs aussi
jadis au temps de l’alchimie

la chambre blanche et les yeux noirs
je n’avais pas d’autre accessoire

j’étais le maître d’une esclave
et j’étais grand et j’étais grave

et j’étais le chien de sa chienne
le Raspoutine de ma reine

à l’hôtel à côté la nuit
les gens heureux dansaient sans bruit

oisive jeunesse
à tout asservie
par délicatesse
j’ai perdu ma vie
ah que le temps vienne
où les cœurs s’éprennent

j’étais sortilèges et visions
et bien plus vaste que mon nom

et les bouteilles et les nymphettes
autour de moi tombaient en miettes

elle aurait aimé que je l’aime
je cherchais un autre totem

je lui parlais avec mes mains
elle répondait avec ses seins

et j’ai ri d’être prisonnier
d’un théâtre de cruauté

oisive jeunesse
à tout asservie
par délicatesse
j’ai perdu ma vie
ah que le temps vienne
où les cœurs s’éprennent
Track Name: Le meilleur des mondes
comment roulaient toutes ces autos
qu’est-il arrivé à Tokyo
se drapaient-ils dans des drapeaux
ont-ils vu quelque chose là-haut
est-ce qu’ils avaient encore de l’eau

les hivers étaient-ils moins chauds
le soleil brûlait-il la peau
mangeaient-ils encore les chevaux
à quoi leur servaient leurs cerveaux
est-ce qu’ils avaient encore de l’eau
Track Name: Trou d'homme
j’étais tout barbouillé de nuit
comme si la vie m’avait sali
sans poésie sans mon opium
homme troué dans un trou d’homme

et ce chagrin silencieux
incommensurablement vieux
était-ce le ver ou la pomme
était-ce moi dans un trou d’homme

les arbres morts les chiens perdus
les putains tristes dans les rues
qui saurait dire ce qui me nomme
qui sait ce que c’est qu’un trou d’homme
Track Name: Shanghai
j’étais l’ingénieur du délire
les mots ne pouvaient pas mentir
même en enfer c’était ma fête
quand c’était Shanghai dans ma tête

combien coûtera le téléphone
quand il n’y aura plus personne
quelle importance me dit la bête
ce sera Shanghai dans ta tête

ce n’est pas la mort qui nous tue
mais c’est la vie le comprends-tu
même immobile rien ne m’arrête
c’est encore Shanghai dans ma tête
Track Name: Défense de voir
les bras où j’ai demandé
le statut de réfugié
n’étaient qu’un piège je sais
ils en avaient la beauté

quand la maison est bâtie
le malheur y entre aussi
ton cœur est une prison
l’amour est ta punition

je te le dis mon ami
tant qu’il y a de la vie
il y a du désespoir
quelque part dans le miroir
Track Name: Tu danses (avec la nuit)
tu danses danses dans la nuit
tu danses comme danse la pluie
la ville est vide le vent est gris
tu danses danses avec la nuit

tu as tué ton ennemie
mangé son cœur brûlé son lit
elle était belle comme la folie
et puis cruelle comme elle aussi

tu danses danses dans la nuit
la bouteille sur la table luit
tes yeux sont rouges et tu souris
tu danses danses avec la nuit
Track Name: La main de Dieu
ces gens n’ont pas de visage
ce ne sont que des images
dans la tête des bourreaux
pour la une des journaux

le bourreau est un martyr
il va tuer et mourir
ce n’est pas un assassin
c’est son Dieu qui tient sa main
Track Name: Parlez-moi d'amour
parlez-moi d’amour
redites-moi des choses tendres
votre beau discours
mon cœur n’est pas las de l’entendre
pourvu que toujours
vous répétiez ces mots suprêmes
je vous aime

vous savez bien
que dans le fond je n’en crois rien
mais cependant je veux encore
écouter ces mots que j’adore
votre voix aux sons caressants
qui les murmure en frémissant
me berce de sa belle histoire
et malgré moi je veux y croire

parlez-moi d’amour
redites-moi des choses tendres
votre beau discours
mon cœur n’est pas las de l’entendre
pourvu que toujours
vous répétiez ces mots suprêmes
je vous aime

il est si doux
mon cher trésor d’être un peu fou
la vie est parfois trop amère
si l’on ne croit pas aux chimères
le chagrin est vite apaisé
et se console d’un baiser
du cœur on guérit la blessure
par un serment qui le rassure

parlez-moi d’amour
redites-moi des choses tendres
votre beau discours
mon cœur n’est pas las de l’entendre
pourvu que toujours
vous répétiez ces mots suprêmes
je vous aime
Track Name: Rien à dire
j’ai répudié la reine
et fait taire les sirènes
qui pourrait me séduire
je n’ai plus rien à dire

j’ai cassé les icônes
les statues aux yeux jaunes
rien ne peut plus me nuire
je n’ai plus rien à dire

qu’ont-ils fait de mes livres
mon beau jardin de givre
j’ai perdu mon empire
je n’ai plus rien à dire

la maison du silence
est pleine de l’absence
qu’on veille ou bien qu’on dorme
elle n’a jamais de forme
et c’est sans importance
mais pendant que j’y pense
il me faut te le dire
je n’ai plus rien à dire
Track Name: Comme un poète
je suis un sans abri fiscal
je ne m’en porte pas plus mal
c’est normal d’être anormal
au temps du temps du Grand Chacal

je dis que mon nom est nombreux
et je dis que je suis de ceux
qui gagnent à jouer un autre jeu
que le jeu qu’on veut jouer pour eux

j’ai dansé comme une oriflamme
au-dessus de l’organigramme
j’ai vu les maîtres moi madame
les tuer était mon programme

enivre-moi délivre-moi
de mes livres et de mes émois
que mon savoir me laisse froid
que ma blessure me fasse roi

je veux mourir comme je vis
dans la langue dans laquelle je chie
sans drapeau si ce n’est celui
de ton collant noir dans la nuit

j’ai le temps d’étreindre le feu
pour mourir jeune je suis trop vieux
et si E = mc 2
pourquoi aurais-je besoin d’un dieu

je sais que plus c’est moins mieux c’est
et que pour vivre je vivrai
les mains vides et libre et léger
comme un poète sans papiers
Track Name: Les regrets de la belle heaulmière
le front ridé, les cheveulx gris,
les sourcilz cheuz, les yeulx estainctz,
qui faisoient regars et ris,
dont maintz marchans furent attaincts ;
c’est d’humaine beauté l’yssues !
les bras courts et les mains contraictes,
les espaulles toutes bossues ;
mammelles, quoy ! toutes retraictes.

ainsi le bon temps regretons
entre nous, povres vieilles sottes,
assises bas, à croppetons,
tout en ung tas comme pelottes,
à petit feu de chenevottes,
tost allumées, tost estainctes ;
et jadis fumes si mignottes !...
ainsi en prend à maintz et maintes.

quand me regarde toute nue,
et je me voy si très-changée,
povre, seiche, mesgre, menue,
je suis presque toute enragée.
ha ! vieillesse felonne et fière,
pourquoy m’as si tost abatue ?
qui me tient que je ne me fière,
et qu’à ce coup je ne me tue.
Track Name: Dis-lui d'attendre encore
et ceci s’est passé
comme passent les années
et toi tu es resté

le vent peut-il te dire
s’il y a un avenir
pour tous ces souvenirs

la vieille valise est vide
tu y mettras tes rides
vivre est un homicide

mais si la ville est noire
tu peux reprendre espoir
il va neiger ce soir

il va neiger ce soir
tu peux reprendre espoir
la nuit comme un habit
te tient au chaud ici
il reste une bouteille
et tu n’as pas sommeil
ce soir

il va neiger ce soir
tu peux reprendre espoir
le ciel tout doucement
va se saigner à blanc
le monde va cesser
tu l’as bien mérité
ce soir

et ceci passera
et rien ne restera
ni la neige ni toi

le vent peut te le dire
tu n’es qu’un souvenir
qui n’a pas d’avenir

jette la vieille valise
la leçon est apprise
partir n’est pas de mise

mais si tu vois la mort
même si tu as tort
dis-lui d’attendre encore